Quelques photos du 18 février

La Clef transformée en atelier

Au travail !

   Merci à toutes les petites et grandes mains qui sont venues samedi dernier pour discuter du projet « Culture à la ferme », proposer des idées, et se lancer dans des ateliers collage, couture, bricolage, afin de créer une identité visuelle pour les itinérances du Café lecture…le résultat de cette première journée sera visible dès le mois de mars !

  Nous remettrons la main à la pâte un peu plus tard dans l’année, il reste encore beaucoup de bonnes idées à exploiter… sans compter celles que vous nous apporterez la prochaine fois !

Un après-midi ensoleillé à Chassagnes

   Rencontre hier avec Isabelle Vacher, agricultrice installée en GAEC, accueillant enfants et familles dans sa ferme pédagogique « du coq à l’âne ». La discussion s’installe, les idées fusent…On évoque Richard et Véronique Soignon, des musiciens habitant le village..Tiens, ça tombe bien, ils sont chez eux, et nous accueillent…

   Et voilà, rendez-vous est pris le samedi 28 avril pour un Culture à la ferme en après-midi, à destination des enfants…On en garde encore la surprise…

Récit du 4 février

Hé, oui, ça y est ! Comme vous l’avez déjà constaté, l’hiver est (enfin) arrivé !

Pour nous organisateurs de Culture à la Ferme, c’est aussi l’arrivée des premières craintes du type : peut-on maintenir la soirée ? Va-t-il neiger ? Les gens vont-ils arriver à venir, à trouver ? A repartir ?
Et en ce samedi 4 février, la neige des jours précédents n’avait pas encore été dégagée partout, et le vent faisait des siennes pour former d’adorables congères à des endroits stratégiques…
Mais il était trop tard pour annuler ! A midi, Aurore et moi nous retrouvons : oui, c’est plus réconfortant de s’inquiéter ensemble, et plus convivial, comme vous le savez fort bien !

A 14h, Florian va chercher Colette et Gabriel à la gare de Massiac. Eux aussi ont été embêtés par la neige… ils n’ont pas pu prendre leurs vélos !
Un peu plus tard, Aurore et moi débarquons chez Martine pour y trouver un petit groupe de personnes affairées, avec lequel Colette et Gabriel semblent avoir fusionné à merveille : c’est presque comme si ils étaient déjà habitués des lieux ! Ca me ravit, et je me dis : « hé oui, culture à la ferme, c’est ça aussi en fait ! ».
Chacun s’affaire ici et là, les choses se mettent en place, et 18h arrive à grands pas.

Le temps de jouer le GPS téléphonique avec les personnes égarées qui ne trouvent pas le Chausse par cette neige et cette nuit tombante (on ne peut pas leur jeter la pierre, difficile de distinguer la petite route avec toute cette neige !), et c’était parti.
J’en profite pour m’excuser platement pour le problème de balisage : avec le vent, aucune affiche n’a tenu sur les piquets… alors il n’étaient pas très très visibles ! Un projet en cours nous permet d’espérer que ce problème de balisage sera bientôt réglé.

Gabriel et Colette en pleine présentation

Colette et Gabriel nous ont donc présenté leur voyage à vélo, de 4600km, en partant de Cosne sur Loire (département de la Loire), jusqu’au bord de la Mer Noire, en longeant notamment le Danube, et en traversant aussi l’Allemagne, l’Autriche, le Hongrie, la Serbie et la Roumanie.
Ils ont fait de nombreuses rencontres épatantes, ont balayé de leur mémoire moults préjugés sur les pays et les hommes, en croisant la route de personnes chaleureuses et accueillantes.
Un très beau parcours réalisé pour la promotion du Don du Sang. Un petit décompte : 1 an et demi que je n’ai pas donné mon sang, il serait temps que je m’y remette ! (et vous, d’ailleurs ?)

Après les nombreuses questions, nous avons mangé tous ensemble, laissant place à la discussion, et permettant de faire connaissance avec tout le monde.

Enfin, il y a eu le débat. J’appréhendais un peu, une belle angine me faisant frôler l’extinction de voix depuis deux jours… Mais j’ai été littéralement scotchée, c’était vraiment bien ! J’en profite pour retranscrire ici la petite définition que nous avons reprise ensemble.

Dépassement de soi: mettre en œuvre des forces psychologiques permettant de surmonter ses propres limites, d’origines physiques, culturelles, éducationnelles ou émotionnelles, avec un facteur de motivation comme élément déclencheur.

Je trouve que ça ne donne qu’un aperçu trop simplifié de ce qui est ressorti de cette discussion, mais bon…

L’heure tournait, et le froid nous a un peu pressées à remballer pour rentrer à Brioude (bon, il était déjà minuit quand même !). Ce ne fut pas très facile de partir, surtout quand on se retrouve avec un délicieux vin chaud dans les mains alors qu’on a déjà un pied sur le seuil…
Voilà pourquoi je suis ravie de cette soirée, et j’espère que les personnes présentes (nombreuses malgré nos craintes, hourra !) le sont tout autant que nous !

Tous mes remerciements à Colette Paquet et à Gabriel Perrony pour leur témoignage, à Martine Douix pour son accueil extratop, ainsi qu’à toutes les personnes ayant affronté la route, le vent, le froid, la neige et le balisage pourri pour venir !

Et plus qu’une chose à dire… Vivement Mars !

Stéphanie

Rendez-vous le samedi 18 février à La Clef

Autour d’un repas partagé (chacun amène quelquechose), au Café-lecture La Clef, 53 rue de la Pardige, à Brioude. Pour se rencontrer, parler de « Culture à la ferme », et discuter entre bénévoles des façons de se joindre au projet : vidéo, photo, animations, projet de blog participatif,… et mettre la main à la pâte : réaliser des panneaux, un décor que l’on puisse installer à chaque soirée, avec l’aide d’Alice qui réalise les affiches. Amenez ce qui traîne dans vos greniers (peinture, planches, tissus, matériaux de récup’, accessoires rigolos…)

Rendez-vous à 12h, nous serons là jusqu’à 17h. La porte sera ouverte tout l’après-midi !

On vous attend nombreux !!

 

Culture à la ferme en février !

balade 2.indd

Rencontre samedi 4 février à 18h avec Colette Paquet et Gabriel Perrony autour de leur voyage de la Loire à la Mer Noire en vélo..
Apportez un plat à partager pour le repas !
Un débat aura lieu ensuite, sur le thème du dépassement de soi..
Vous êtes tous les bienvenus chez Martine Douix, au lieu-dit Le Chausse, à Blesle.