La saison redémarre !

Un programme tout neuf et tout rouge, pour révéler la saison automne / hiver de Culture à la ferme en quatre actes, révéler les fermes et les paysans de notre belle campagne, rencontrer un auteur vivant, écrire sa fougue pour les façonneurs de paysages que sont les agriculteurs,  se laisser surprendre, apprendre, … bonne lecture et à très bientôt !Image

Image

 

Attention il y a une faute au numéro de téléphone, joignez nous au 04 71 74 97 81 comme d’habitude !

Ahh Les Beaux jours !!!!

Retour de la Fête des beaux jours,

c’était samedi 1er Juin à Ptit’âne de Berbezit chez la famille Lardanchet

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est difficile de résumer… Commençons par la fin.

C’est là qu’on charge la charrette sur sa remorque, fatigués tous mais ensemble et heureux, et au soleil. Ce soleil que deux jours plus tôt on n’invoquait plus tellement la situation paraissait désespérée. La persévérance et l’envie de se rassembler, de partager ont pris le dessus, tenaces, et voilà que les beaux jours ont répondus. Quelle joie !

Pendant ce temps d’autres lavent la vaisselle, une bonne centaine à table qu’on était, une belle grande rangée de table devant la maison de la famille Lardanchet, avec tout au bout la buvette ambulante montée sur une carriole, et la Barbaroux qui coule à flot. Un repas bien inauguré par la Ralecho ces teurschan qui chirentdé. Et dans l’air une légèreté, une joie prononcée, la douceur du soleil couchant, les sourires, la délectation de chacun et de ses papilles devant une assiette printanière verte, riche, goûtue, faite avec tous les soins et les talents de Camille et Karine.

Les ateliers de la journée avaient aussi béni les beaux jours, pouvoir cuisiner dehors, cueillir sans se mouiller, s’échanger des savoirs botaniques pour des secrets gastronomiques, charger les ânes, se raconter des histoires et jouer avec la nature. Ce fût la prestation très bellement tenue par Emilie et Marie, avec leur bonne humeur et leur sens du partage.

Les enfants ont même lancé des cerfs-volants avec Manu de l’association Cultive ton ciel.

La veille au soir Sylvain avait changé le nom de la fête, il avait choisi La Fête des parapluies. Il ne faut pas provoquer le ciel, ou plutôt si, bien joué ! En voyant les cieux s’ouvrir au fur et à mesure de la journée, Sylvain a pu faire sa visite de jardin autrement que dans son cageot de plants suivi d’un bon troc de graines ; puis on a décidé d’installer la Charrette-scène devant la vue, là où c’est beau. Les comédiennes de la troupe des Tournesols en harmonie y ont présenté leur première de Gynécée en balade. Elles ont régalé le public avec un spectacle de qualité. Ensuite les filles qui chantent merveilleusement en harmonie comme des fleurs déployées et odorantes et même si elles ne savent toujours pas comment se nommer, nous ont ravit les écoutilles et chauffé le cœur…

… Et puis ce fût le bœuf, le grand final, le lâcher prise total des ces jours de pluie qui nous avait collé dans nos chaumières à brûler le bois de l’hiver. Roulade, galipette, feu de joie, guitare et tout le répertoire de la chanson française,… ahh les beaux jours, oui les beaux jours….

Un grand Merci à Sylvain et sa famille pour l’accueil et à tous les bénévoles qui ont permis que cette journée soit une belle journée.

« Ce furent trois journées extra, denses en émotions, activités, rencontres, ceux qui ont raté ça n’ont qu’à le regretter. De bien beaux souvenirs, je suis prêt à recommencer. » Sylvain Lardanchet

Le dimanche dans la vallée…..

Bonjour !

Nous voici revenus de la Vallée de la Desges, de ses produits locaux revigorants, de son métamorphisme granitique, ses minerais précieux, ses mines, ses verreries, ses mystères, ses vierges noires, et surtout ses vertes prairies qui paturées par les chèvres de Pierre et Françoise nous offrent leur délicieux fromage… Tous ensemble c’est sûr on n’est devenu moins sec sur cette belle vallée, surtout grâce à la douceur du soleil, aux récits incroyables de Patrik Hugon et aux notations géologiques de Pierre Duplat. Chacun s’est vu heureux en fin de balade allongé dans les gradins de luzernes qui faisaient miraculeusement office de cinéma en attendant la traite…

la Desges c’est bien plus qu’un beau troupeau de chèvres, la Desges c’est une vallée de minerais précieux, c’est les mines de fluorine, les verreries, les vierges noires et les villages maudits, les mystères, c’est aussi des rivières, des arbres, des paysages qui remplissent nos âmes quand nos regards l’englobent méditatif du haut du plateau du Villeret. Puis nos regards s’affinent sous les récits de Patrick Hugon qui nous raconte l’énergie spirituelle, émotionnelle et tellurique de la Vallée. Pierre Duplat notre géologue complète en donnant à la Desges des accents de métamorphisme, il nous fait changer d’échelle, nous sommes maintenant sur cet ensemble granitico-volcanique si étendu et si ancien que j’ai peine a retrouver le nom dans ma petite mémoire. René l’ancien est même venu y mettre du sien en nous rejoignant sur le chemin. La rando a creusé, heureusement qu’il y avait tant de gâteaux … et ce petit rayon de soleil….

Le mot de l’accueillant : « Je crois bien que la journée a été réussi pour tous. Personne ne s’est rendu compte des couacs en coulisse (…) » (Francoise Lesguillons)

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Notez déjà la grande fête des beaux jours

Le SAMEDI 01 juin, Tout le jour

A Valentin de Berbezit, nous butinerons, cueillerons et sentirons ce que nous offre la terre, les plantes sauvages seront célébrés ce jour là, Atelier cuisine, cueillette et balade, pique nique sauvage, chansons, théâtre et musique seront autant de lieu et d’occasion de nous rencontrer pour cette fête des beaux jours.

CALF11-A5-rectoCALF11-A5-verso

Nous nous verrons à la ferme de Françoise et Pierre ?

CALF10-A5-rectoCALF10-A5-versoDimanche 26 mai

à La Jaroussière de Venteuges

Chez Pierre et Françoise Lesguillons

 

 l’équipe de Culture à la ferme et les accueillants vous invitent pour une journée de rencontre autour des Energies de la vallée de la Desges.
C’est une journée ou l’on sentira, ou l’on écoutera ce que la nature nous raconte. 
Patrick Hugon et Pierre Duplat, Historien et géologue ponctueront notre marche le long de cette vallée, 7 km pour prendre le temps et apprendre ce que cette faille de roche métamorphique détient de mystères et de forces.

 

 à 12h : Retrouvons nous pour déjeuner : un pique-nique paysan, l’occasion de prendre des forces et de gouter les produits d’ici le long de la rivière. 
(sur réservation 5€ auprès de La Plume de Ma Tante)

 

à 14h : départ pour la randonnée accompagnés de Pierre Duplat et Patrick Hugon
Nous rentrerons en compagnie des chèvres, à leur rythmes au sortir des pâtures.

 

à 19h : Pierre et Françoise nous invitent sous leur grange à poser notre regard sur leurs gestes, leur métier, ce sera l’heure de la traite, comme à chaque jour de la lactation. 

 

Une projection de courts films évoquant notre ballade vous sera proposée devant de superbes gradins de foins pour allonger nos jambes et terminer ce dimanche en silence, àl’écoute.  

 

 Au plaisir de vous y voir
Collectivement

 

 

 

 

Pas de danseurs, pas de danse…. récit du samedi 27 avril

Vidéo

Pas de danseurs, pas de danse

Malheur à ceux qui annoncent le printemps sous les cieux de ce Pays….. Nous avions prévu que la pluie pourrait s’inviter à cette sortie de printemps, la neige, moins.

C’est avec beaucoup de regrets et sans le loisir du choix que nous avons donc rapatrié l’ensemble du programme sous la grange de Christian et Valérie, Les serres de Marian étaient pourtant prêtes et accueillantes, nous avons cependant choisi de ne pas marcher jusqu’à elles…

Nos mouvements, invités à l’expression ce samedi ont finalement été nécessaires pour ne pas nous figer. C’est donc de façon très volontaire que toutes les personnes présentes l’après-midi se sont prêtées au jeu des initiations dansées. Traditionnels, tango et africains, nos corps ont visité les pas, tapés, glissés, marchés, rythmés, pliés sur les notes des accordéons d’ici et d’ailleurs et sur les rythmes des percussions africaines.

Beaucoup de sourires, embués, récoltés ça et là, ont témoigné du bien que nous faisaient ces danses alors que la neige recouvrait le hangar.

Des danseurs venus de l’Indre aux Alpes ont régalé nos corps au repos avec trois spectacles superbes. L’intimité dans laquelle nous étions nous a permis de sentir de très près les souffles, les mouvements, les fragilités des danseurs, l’humanité qui se dégageai des spectacles à touché petits et vieux. Elodie et David, danseurs contemporains ont improvisé entre poussière et tracteur un duo sensible, nous en avons encore de belles images en tête.

Le Bal accordéonné nous a ensuite mené en danse jusqu’à la nuit, « Une Danse ? » personne ne s’est fait prier, et les lumières suspendues ont vu la poussière se soulever gaiement sous nos pas. Tradalagnon et Rue Bélère ont animé ce bal aux airs traditionnels. Estanislao le bandonéoniste à sorti nos cœurs du charme trad pour quelques notes de Tango argentin, les rythmes tapés de cette musique latine ont enrichi d’ailleurs cette soirée aux allures agricoles

Nous sommes désormais invités à remplir cette grange d’autres évènements joyeux comme celui là et à revenir par beaux temps habiter de Culture à la Ferme les serres de Marian Duvert.

Merci à Audrey, Annabelle, Janine, Claude et Estanislao pour leur venu solidaire du remue-méninge de St Etienne, Merci à Elodie et David pour leurs gestes poétiques et leur disponibilité, merci à Jumbe folies pour leur intervention rythmée, à Pauline S pour sa superbe intervention improvisée danse africaine, à Aline pour son vin Chaud, à Erwan pour ses coups de bar bien menés, à Max pour ses airs d’accordéon, à Pauline R pour ses belles guirlandes, à la sœur de Christian, à Elise, à Karine et Guilhem, Louise, Donaïck et tous les courageux qui ont surmontés le froid pour venir à ce Culture à la Ferme de printemps.