Notez déjà la grande fête des beaux jours

Le SAMEDI 01 juin, Tout le jour

A Valentin de Berbezit, nous butinerons, cueillerons et sentirons ce que nous offre la terre, les plantes sauvages seront célébrés ce jour là, Atelier cuisine, cueillette et balade, pique nique sauvage, chansons, théâtre et musique seront autant de lieu et d’occasion de nous rencontrer pour cette fête des beaux jours.

CALF11-A5-rectoCALF11-A5-verso

Publicité

Nous nous verrons à la ferme de Françoise et Pierre ?

CALF10-A5-rectoCALF10-A5-versoDimanche 26 mai

à La Jaroussière de Venteuges

Chez Pierre et Françoise Lesguillons

 

 l’équipe de Culture à la ferme et les accueillants vous invitent pour une journée de rencontre autour des Energies de la vallée de la Desges.
C’est une journée ou l’on sentira, ou l’on écoutera ce que la nature nous raconte. 
Patrick Hugon et Pierre Duplat, Historien et géologue ponctueront notre marche le long de cette vallée, 7 km pour prendre le temps et apprendre ce que cette faille de roche métamorphique détient de mystères et de forces.

 

 à 12h : Retrouvons nous pour déjeuner : un pique-nique paysan, l’occasion de prendre des forces et de gouter les produits d’ici le long de la rivière. 
(sur réservation 5€ auprès de La Plume de Ma Tante)

 

à 14h : départ pour la randonnée accompagnés de Pierre Duplat et Patrick Hugon
Nous rentrerons en compagnie des chèvres, à leur rythmes au sortir des pâtures.

 

à 19h : Pierre et Françoise nous invitent sous leur grange à poser notre regard sur leurs gestes, leur métier, ce sera l’heure de la traite, comme à chaque jour de la lactation. 

 

Une projection de courts films évoquant notre ballade vous sera proposée devant de superbes gradins de foins pour allonger nos jambes et terminer ce dimanche en silence, àl’écoute.  

 

 Au plaisir de vous y voir
Collectivement

 

 

 

 

Pas de danseurs, pas de danse…. récit du samedi 27 avril

Vidéo

Pas de danseurs, pas de danse

Malheur à ceux qui annoncent le printemps sous les cieux de ce Pays….. Nous avions prévu que la pluie pourrait s’inviter à cette sortie de printemps, la neige, moins.

C’est avec beaucoup de regrets et sans le loisir du choix que nous avons donc rapatrié l’ensemble du programme sous la grange de Christian et Valérie, Les serres de Marian étaient pourtant prêtes et accueillantes, nous avons cependant choisi de ne pas marcher jusqu’à elles…

Nos mouvements, invités à l’expression ce samedi ont finalement été nécessaires pour ne pas nous figer. C’est donc de façon très volontaire que toutes les personnes présentes l’après-midi se sont prêtées au jeu des initiations dansées. Traditionnels, tango et africains, nos corps ont visité les pas, tapés, glissés, marchés, rythmés, pliés sur les notes des accordéons d’ici et d’ailleurs et sur les rythmes des percussions africaines.

Beaucoup de sourires, embués, récoltés ça et là, ont témoigné du bien que nous faisaient ces danses alors que la neige recouvrait le hangar.

Des danseurs venus de l’Indre aux Alpes ont régalé nos corps au repos avec trois spectacles superbes. L’intimité dans laquelle nous étions nous a permis de sentir de très près les souffles, les mouvements, les fragilités des danseurs, l’humanité qui se dégageai des spectacles à touché petits et vieux. Elodie et David, danseurs contemporains ont improvisé entre poussière et tracteur un duo sensible, nous en avons encore de belles images en tête.

Le Bal accordéonné nous a ensuite mené en danse jusqu’à la nuit, « Une Danse ? » personne ne s’est fait prier, et les lumières suspendues ont vu la poussière se soulever gaiement sous nos pas. Tradalagnon et Rue Bélère ont animé ce bal aux airs traditionnels. Estanislao le bandonéoniste à sorti nos cœurs du charme trad pour quelques notes de Tango argentin, les rythmes tapés de cette musique latine ont enrichi d’ailleurs cette soirée aux allures agricoles

Nous sommes désormais invités à remplir cette grange d’autres évènements joyeux comme celui là et à revenir par beaux temps habiter de Culture à la Ferme les serres de Marian Duvert.

Merci à Audrey, Annabelle, Janine, Claude et Estanislao pour leur venu solidaire du remue-méninge de St Etienne, Merci à Elodie et David pour leurs gestes poétiques et leur disponibilité, merci à Jumbe folies pour leur intervention rythmée, à Pauline S pour sa superbe intervention improvisée danse africaine, à Aline pour son vin Chaud, à Erwan pour ses coups de bar bien menés, à Max pour ses airs d’accordéon, à Pauline R pour ses belles guirlandes, à la sœur de Christian, à Elise, à Karine et Guilhem, Louise, Donaïck et tous les courageux qui ont surmontés le froid pour venir à ce Culture à la Ferme de printemps.

Les Rendez-vous d’avril

« CaLFé, ça l’fait ! » 18 avril

Nous vous invitons le jeudi 18 à 20h au café lecture la CLeF, pour partager l’itinérance du café  – Culture à la ferme, comment ça marche ?

– La prochaine date : le 27 avril à Beaumont :

Qu’est-ce qui s’y passe et de quoi à-t’on besoin ?

– Les itinérances jusqu’à l’été… et la suite ?

On compte sur vous !

 Chantier à la Ferme le jeudi 25 avril.

de 10h à 17h

On construit le bar itinérant. Le J9 s’ornera d’un comptoir et de bidouilles qui font guinguette, on aura besoin d’idées et de coups de mains.

à Beaumont, sur le lieu de la prochaine itinérance, chez Christian et Valerie.

n’hésitez pas à nous contacter.

PROCHAIN CULTURE A LA FERME

Le Samedi 27 Avril 

« Une Danse ?… »

Christian et Valérie Baissat, éleveurs de volailles et Marian Duvert, maraîcher nous invitent dans leur petit village. Beaumont sera le lieu de notre sortie de printemps, celle ou l’on met enfin le nez dehors et ou les odeurs des premières fleurs nous donnent l’envie de danser. Le 27 avril nous irons à la rencontre de ces deux agriculteurs en pas de coté, pas chassés. 

Une initiation aux danses de salon nous permettra de rentrer dans la danse en début d’après-midi. 

Nous partirons en balade entre les deux exploitations de Beaumont. Cette marche sera ponctuée d’escales dansées, entre contemporain, africain et collectif, la danse se muera d’une ambiance à une autre. Nous cheminerons ainsi pour aller visiter l’exploitation maraîchère de Marian au rythme du Tango. 

Pour finir : Bal Boeuf dans la grange : Une soirée en fête pour finir d’explorer nos corps en mouvement. 

Bienvenue aux musiciens, à ceux qui se lancent comme aux plus confirmés, venez avec vos instruments sous le coude !

Buvette et crêpes sur place. Emportez un met salé.

Au plaisir de vous y voir.

Indications : En bas de Beaumont, rester sur la D19 direction St Géron, suivez les indications jusqu’à chez Christian et Valerie, le Parking sera signalé.

06 72 86 62 52 Pauline…

 

bzzzzz aaa Ô i ééé mamama dou…

 

Enfin le printemps est arrivé et les voix sont sorties, elles étaient douces puissantes, graves ou hautes, elles étaient là, pas pour chanter juste, juste pour chanter ! Chanter ces sons qui nous animent, improviser sur le bourdon d’un apiculteur, nous voilà enchantés tout vibrant comme le fust de la maison d’Alain et Angèle, avec les voix de Julien et Claudia du duo à-tue-tête et celles des filles de la chorale polyphonique.

Vincent l’arti-chaud a fait « radio-pochon » pour vous donner à butiner de cette journée, écoutez !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Des couleurs et des dates !

Le Dimanche 7 avril à partir de 15h, (changement de date depuis la carte)

Regards croisés

Se conter le PÉROU

A partir de 15h

Chez Patrice et Mireille Douix

Ce Dimanche, chaque point de vue sera le bienvenu.

Quand chacun raconte son voyage, on redécouvre un nouveau Pérou :

Historique

    Poétique

       En Musique

           Gastronomique

               Philosophique

                      Politique

La multitude des regards sur un pays nous raconte aussi ce qu’est voyager, ce qu’est découvrir et apprécier une culture inconnue.

Nous conterons, nous déclamerons, nous jouerons, nous philosopherons, nous ferons et déferons nos histoires, puis nous dégusterons les petites spécialités ramenées et concoctées par nos hôtes. 

Emportez vos souvenirs, vos textes, vos connaissances et pourquoi pas un petit plat à partager…

Le Chausse. ESPALEM

Le Samedi 27 Avril à partir de 14h

Christian Baissat, éleveur de volailles et Marian Duvert, maraicher nous invitent dans leur petit village. Beaumont sera le lieu de notre sortie de printemps, celle ou l’on met enfin le nez dehors et ou les odeurs des premières fleurs nous donnent l’envie de danser.

Le 27 avril nous irons à la rencontre de ces deux agriculteurs en pas de coté, pas chassés. 

La musique et les danses nous feront déambuler à travers le paysage et nous nous retrouverons pour un bal boeuf dans la grange, une soirée en fête pour finir d’explorer nos corps en mouvement. 

Beaumont

Le Samedi 26 mai à partir de 10h le matin

Pierre et Françoise Lesguillons, éleveurs de chèvres, nous accueille à la Jaroussière de Venteuges.

C’est dans la très caractéristique vallée de la Desges que se sont installés Pierre et Françoise pour élever des chèvres. C’est un peu à travers leur parcours que nous allons nous aussi rentrer dans le paysage. La couche sous-granitique qui à construit cette topographie accidentée nous interroge aujourd’hui sur notre mémoire, creuser nos connaissances en creusant la terre. Nous nous raconterons l’histoire minière de cette vallée, l’histoire des pierres, en marchant, nous écouterons ce que cette terre donne, aujourd’hui pour les bêtes de Pierre et Françoise mais aussi pour les plantes et les oiseaux.

Entre Desges et Venteuges. La Jaroussière

Le 1er Juin Toute la journée

ça sent l’été !

Chez Corinne et Sylvain Lardanchet. Eleveurs d’ânes et jardiniers

Une journée autour des plantes sauvages. à cueillir, à cuisiner, à explorer ce que les plantes sauvages nous racontent.

Une journée festive, co-portée avec Accueil Paysans Auvergne et DASA. Une journée qui se terminera tard, part des concerts, en camping dans ce fabuleux gîte des haut plateaux.

À Berbezit

Le Samedi 27 Juillet soirée

Sortie de résidence Affabule à Domeyrat village.

Grande invasion du village par les artistes et les passionnés, danses, chant, gravure, landart prendront possession de l’espace.

nous organiserons cette profusion artistique en un fabuleux spectacle dans l’enceinte du village.

Le Samedi 20 Septembre.

Chez Marianne Kieffer, cultivatrice potagère.

Journée d’expression théâtrale sur les réalités rurales. Improvisation, petites saynètes et grandes rigolades pour parler de ce qu’est notre territoire de Haute-Loire.

 

Le programme est en construction, nous souhaitions vous faire part des thématiques, faire appel ainsi à vos envies, à vos propositions, à vos objets.

N’hésitez pas à nous contacter.

collectivement

L’équipe de la CleF

recto-carte-culturealaferme2013verso-carte-culturealaferme2013

 

et Si on se racontait le Pérou ?

Image

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

C’était pas l’Pérou !

«(…) J’ai 38 ans et 28 dents, je suis costaud et résistant
Et si j’ai l’nez un peu d’travers, j’ai aussi 2 jolis yeux clairs
C’est pas beaucoup, c’est pas l’Pérou
Mais c’est à vous
Moi je pèse 45 kilos, je n’fais qu’un mètre cinquante de haut
Mais lorsque je suis toute nue, on croit que je fais beaucoup plus
C’est pas beaucoup, c’est pas l’Pérou
Mais c’est à vous (…)
J’ai mis de l’amour de côté depuis déjà pas mal d’années
Si ça peut faire votre bonheur je vous le donne de tout mon coeur
Ça c’est beaucoup mieux qu l’Pérou et c’est à nous
Ça c’est beaucoup mieux qu l’Pérou et c’est à nous»

 

Une Jolie chanson que nous ont conté Cecile et Maxime pour conclure cette journée de
récits. Après avoir entendu les poèmes de l’auteur péruvien Carlos Vallejo, vu les images que nous ramenaient Patrice et Mireille, entendu leurs souvenirs et partagé ceux des voyageurs présents, après s’être baladé sur les pas de Cécile et de ses contes, après avoir écouté calmement et avec une grande déférence les écrits de Nicolas Bouvier. En ayant tendu l’oreille aux tentacules extraordinaire de la dame aux histoires. Nous avons eu beaucoup de plaisir à nous détendre avec un bon verre de Baco local en dégustant le Lomo Saltado de Mireille.
Nous sommes partis ce dimanche soir avec quelques questions dans la tête, voyager,
raconter, colporter ou rapporter, se parer de souvenir ou simplement vivre ailleurs.

Comment voyager. Qu’est-ce que partir et comment vivre cette posture, celle qui parfois décontenance, celle qui ramène aux frontières par ce qu’elle renvoie de malvenu, face à l’altérité….
ça nous a quand même pas donné envie de rester chez nous…. cela ne fait aucun doute, partir, ici 
ou ailleurs c’est ouvrir des portes et grandir.

culturealaferme#8-7-04-13-A3